La valeur du respect à mon avis

Bien qu’il puisse sembler assez simple de définir la signification du respect, ce n’est pas du tout le cas. En effet, je me suis rendu compte que de nombreuses personnes pensent savoir ce qu’est le respect, mais j’ai eu l’impression que ce n’est pas le cas. Je suis également convaincu que vous êtes d’accord avec moi car vous êtes vous aussi convaincu de savoir ce qu’est le respect et qu’il est de moins en moins fréquent ces derniers temps.

Eh bien, le mot respect vient d’un mot latin signifiant regarder en arrière, c’est-à-dire l’action de regarder à nouveau, de regarder à un autre moment. Je suis sûr qu’à ce stade, vous froncez le front, soudainement enveloppé d’un voile de perplexité.

Cependant, si l’on se concentre davantage, la signification de ce mot n’est pas surprenante. Si nous juxtaposons ce sens à l’expression « avoir de la considération pour quelqu’un », il est assez facile d’en comprendre le sens. Le respect est fondamental pour la vie en société et je me retrouve souvent à réfléchir à la corrélation qui existe entre tous ces aspects que j’appelle valeurs.

Je vais maintenant essayer de clarifier davantage mes idées en divisant les différents domaines d’application de cette valeur en groupes et en classes. Un exemple de classification pourrait être lié au sujet. Le respect est un bien qui se reçoit et se donne. Je définirai donc le respect actif comme celui qui est donné à quelqu’un ou à quelque chose et le respect passif comme l’objet de ce dernier.


Pour donner un exemple, je peux avoir du respect pour un professeur. Je suis donc un sujet actif qui montre du respect à mon maître et il est un sujet passif qui le reçoit.

Une autre classification pourrait être, par exemple, le but du respect. Comme tant d’autres caractéristiques du comportement, je suis convaincu que le respect découle également de la nécessité d’être ensemble avec les autres dans une société plus ou moins complexe. Plus le degré de densité de population est élevé, plus la nécessité de respecter les autres est grande.

Nous pouvons donc dire qu’en général, d’un certain point de vue, le respect est toujours une attitude intéressée, mais qui peut néanmoins manifester certaines caractéristiques notables, qui, à mon avis, peuvent sans doute aider à esquisser sa classification en fonction de sa finalité.

À ce stade, je définis comme respect intéressé cette manifestation particulière de respect qui vise à obtenir un avantage. Par exemple, une personne peut faire preuve de respect envers une autre personne occupant un certain poste parce qu’elle craint des représailles ou souhaite bénéficier de certains avantages.

Le contraire est plutôt le respect désintéressé que peuvent accorder ceux qui, par politesse, respectent les personnes âgées ou celles qui les respectent. Comme s’il s’agissait d’un mouvement involontaire qui s’exprime à la suite d’un certain conditionnement éducatif qui s’acquiert, à mon avis, par l’exemple.

Un autre exemple de respect intéressé est le respect révérencieux qui est tellement en faveur de ceux qui occupent une certaine position que la société considère comme digne de respect. Il s’agit d’une forme de soumission par laquelle, d’une certaine manière, le sujet actif reconnaît un certain statut et donc un meilleur traitement à quelqu’un ou quelque chose.

Lorsque, par l’éducation ou la culture, nous accordons un respect (sincère et désintéressé) à l’être humain en tant que tel, indépendamment de la couleur de sa peau et de sa nationalité, nous pouvons parler de respect désintéressé. Je pense qu’il est important de faire cette distinction car dans le cas où il y a une forme de respect révérenciel, l’égalité fait défaut. Dans le cas de ces derniers, on peut parler d’égalité.

Une autre classification du respect me vient également à l’esprit, celle de l’utilité. Dans cet article, j’ai exposé mes réflexions sur l’utilité sociale du respect dans une société. Vous serez surpris d’apprendre qu’à mon avis, le respect est toujours utile, car il profite à quelqu’un d’une manière ou d’une autre.

J’ai eu du mal à métaboliser ce concept parce que nous avons affaire à un certain comportement qui profite à une pluralité plus qu’à l’individu. Il est clair, cependant, que ce comportement, ainsi que d’autres visant à vivre entouré d’autres personnes, cache l’avantage indéniable de favoriser les relations et donc aussi notre survie au sein d’un groupe de personnes plus ou moins nombreuses ou complexes.

En fait, ce n’est pas une nouvelle qu’il y a un avantage significatif à travailler en groupe pour un bien commun comme le feraient des fourmis. Sans la valeur du respect, parce que l’âme humaine est secouée par des sentiments parfois très forts, ce n’est pas possible à mon avis.

Les plus sages d’entre nous choisissent donc de respecter tout le monde sans rien attendre en retour. Ils pensent qu’il est utile de respecter l’être humain en tant que tel, la personne qui excelle comme un modèle à étudier, la personne âgée comme une source de sagesse, le nourrisson parce qu’il représente l’avenir, mais aussi les institutions et les fonctions, parfois occupées par des personnes indignes, pompeuses et incapables.

Sinon, il ne serait pas possible pour l’humanité de vivre avec l’ordre nécessaire pour assurer un certain degré de prospérité. Certains d’entre vous pourraient objecter à ce stade que le monde n’est pas un modèle d’ordre et de prospérité. C’est vrai, mais je pourrais encore répondre que le monde d’aujourd’hui est très différent de celui de l’époque où nous vivions dans des grottes ou de celle où l’esclavage existait.


D’une certaine manière, la société a changé depuis lors et, si nous devons faire le point, le progrès, la réglementation et l’ordre ont apporté des avantages non négligeables à notre espèce et à la qualité de notre vie d’un point de vue individuel.

Bien que la fourmilière soit un modèle d’ordre et de prospérité, il n’y a aucune gloire pour la fourmi individuelle. Contrairement à ces animaux, nous avons réussi à construire l’espoir de l’autodétermination et de l’affirmation. Nous pouvons vivre notre vie en poursuivant nos rêves, qui sont le plus souvent de nature individuelle et égoïste, tout en travaillant et en faisant notre part. Plus ou moins consciemment, nous apportons notre contribution dans une société qui dépend de plus en plus de la pluralité.

Chacun de nous exige et mérite le respect, même si chacun de nous, au moins une fois dans sa vie, a fait ou pensé quelque chose qui ne le mérite pas. Il faut un certain degré de sagesse pour comprendre que tous les êtres humains font des erreurs tôt ou tard et que chacun a droit à une seconde chance. En outre, je veux espérer qu’au cours de cet article, j’ai suffisamment exprimé ma conviction que le respect est une valeur essentielle dans un environnement pluriel, collaboratif et fructueux.


Il est possible de laisser un commentaire en tant qu'utilisateur enregistré du site, accédant par les réseaux sociaux, compte wordpress ou en tant qu'utilisateur anonyme. Si vous souhaitez laisser un commentaire en tant qu'utilisateur anonyme, vous serez informé par courrier électronique d'une réponse possible uniquement si vous saisissez votre adresse électronique (facultatif). L'inclusion de toute donnée dans les champs de commentaires est totalement facultative. Toute personne qui décide de saisir des données accepte le traitement de celles-ci pour les finalités inhérentes au service ou la réponse au commentaire et aux communications strictement nécessaires.


Laisser un commentaire