Glacier de Madonnina – Ecomusée des Monts de Pistoia


Vous êtes-vous déjà demandé comment la glace était produite avant l’avènement du réfrigérateur dans les années 1920 ? J’ai eu la chance de pouvoir visiter l’un des endroits où la glace était produite et d’avoir des nouvelles de cette époque directement de la part des habitants dont les parents et les grands-parents avaient travaillé sur ces sites. En effet, dans les Apennins pistoiens, il existe un lieu appelé « vieilles glacières du Reno » ou glacières de la Madonnina », appelé ainsi en raison de la petite statue de la Vierge à l’Enfant située dans une niche du bâtiment principal.  Il y a quelques années, la province de Pistoia a restauré le complexe qui traverse la vallée du Reno entre les villages de Le Piastre et de Ponte Petri. C’est un site très intéressant à visiter, surtout en été, lorsque la chaleur fait fuir les gens des villes vers les montagnes. Le chemin serpente le long de la rivière Reno sur une distance d’environ deux kilomètres, en passant par des ponts en pierre et en bois.

Depuis le chemin, vous pouvez encore voir les mécanismes des écluses, les gorges et les étangs qui sont toujours en fonction. En pratique, le mécanisme d’écluse retenait l’eau de sorte qu’elle devenait solide en hiver. La glace était ensuite broyée à l’aide de pioches et transportée par des chariots recouverts d’épaisses toiles de chanvre tirées par des animaux, les « barrocci », jusqu’à la glacière proprement dite, qui est une grande structure ronde en pierre avec un toit de chaume pointu. Les murs de cette structure, tirés à sec, ont une épaisseur d’environ 3 mètres.  Cet endroit a été préparé dès le mois de septembre avec un sol de feuilles de châtaignier sèches qui ont agi comme un isolant. En hiver, la glace était stockée dans ces structures où elle était conservée jusqu’en été. En été, la glace était transportée par wagon à Pistoia et à Florence, mais elle était également acheminée vers des régions voisines comme la Ligurie, le Latium, l’Émilie-Romagne et les Marches, où elle arrivait par train.

Un peu d’histoire

C’est le grand duc Pierre Léopold II de Lorraine qui a décidé de profiter des températures froides et de l’altitude de la région pour créer un commerce qui a débuté à la fin des années 1700 et a duré jusqu’à juste avant la Seconde Guerre mondiale. En 1800, la Via Modenese a été construite et quelques années plus tard, le chemin de fer de Porrettana a été inauguré. Les glacières étaient situées le long de la route, ce qui a considérablement augmenté ce commerce.

Dans les premières années de production, la glace était vendue aux bouchers (pour conserver la viande) et aux hôpitaux, mais ensuite, certains messieurs florentins ont installé dans leurs maisons les glacières, qui étaient des armoires où l’on plaçait de grands morceaux de glace. Vers la fin des années 1800, le prix de la glace a fortement baissé et, par conséquent, même les habitants des villages ont pu l’utiliser.

Le travail du glaciériste était un véritable travail de spécialiste. On faisait en sorte que la glace atteigne une épaisseur de 20 à 30 centimètres, puis on la brisait à l’aide d’un outil au manche en bois et à la pointe triangulaire appelé palamina, en faisant des trous espacés d’environ 50 centimètres, puis en fendant la glace d’un trou à l’autre avec une autre palamina entièrement en fer.

Cette activité, qui a prospéré pendant plus d’un siècle, a pris fin en raison de la concurrence féroce de la glace artificielle, mais aussi à cause de la vague d' »hygiénisme » qui a fait passer la glace naturelle pour malsaine.


Visite de la glacière

Il est possible de visiter la glacière Madonnina sur rendez-vous de juin à octobre les samedis et dimanches, et en juillet et août du mardi au dimanche. Outre l’intérieur de la glacière, les visiteurs peuvent également admirer des figures sculptées représentant les protagonistes de la fabrication de la glace. Elles sont l’œuvre du sculpteur Leonardo Begliomini, qui a voulu mettre en évidence le rôle fondamental des travailleuses ; ce sont surtout elles qui travaillaient la glace, car leurs maris partaient souvent faire du charbon.

Liens utiles

L’écomusée des Monts de Pistoia envisage en fait six itinéraires, dont l’un est la « Ghiacciaia della Madonnina » dans la localité de « le Piastre » à Pistoia.

Municipalité de Pistoia
https://www.comune.pistoia.it/servizi-online/uffici-pubblici/ecomuseo-della-montagna-pistoiese-ghiacciaia-della-madonnina

Association écomusée des Monts de Pistoia
http://www.ecomuseopt.it/itinerari/il-ghiaccio/

L’emplacement sur google maps:
https://goo.gl/maps/LLVTxTHuiLnFMP9V7

Photographies
https://www.044.eu/it/author/ignisphotos


Il est possible de laisser un commentaire en tant qu'utilisateur enregistré du site, accédant par les réseaux sociaux, compte wordpress ou en tant qu'utilisateur anonyme. Si vous souhaitez laisser un commentaire en tant qu'utilisateur anonyme, vous serez informé par courrier électronique d'une réponse possible uniquement si vous saisissez votre adresse électronique (facultatif). L'inclusion de toute donnée dans les champs de commentaires est totalement facultative. Toute personne qui décide de saisir des données accepte le traitement de celles-ci pour les finalités inhérentes au service ou la réponse au commentaire et aux communications strictement nécessaires.


Laisser un commentaire