Isola Santa à Garfagnana : un village solitaire hors du temps

Un jour, il y a quelques années, je suis allé à la Garfagnana pour affaires. En chemin, je suis passé par Lucques et Bagni di Lucca pour arriver à Castelnuovo di Garfagnana, au retour, je devais me rendre à Massa, j’ai donc pris un autre itinéraire du navigateur. Une route que je n’avais jamais faite auparavant. J’ai voyagé pendant longtemps dans une vallée très étroite, ne trouvant que peu de maisons ou de petits villages. À un certain moment, derrière un virage, j’ai été confronté à un panorama auquel je ne m’attendais absolument pas et comme il n’y avait pas de circulation au moment où je me suis arrêté.  Et j’ai vu un village sur la rive d’un petit lac, entouré de bois de châtaigniers et de hautes montagnes. Il m’a soudain semblé être catapulté dans le Moyen Âge.

Je pouvais à peine en croire mes yeux. Je suis remonté dans ma voiture et je me suis approché du village avec l’intention de le visiter.  Les petites maisons du village sont en pierre avec des toits en ardoise et en se promenant dans les petites rues, on peut respirer un air magique. Je suis descendu dans le village parmi les maisons en pierre, les lampadaires en fer forgé, les rampes en fer et en bois aux motifs anciens et les nombreuses fleurs ; je suis descendu à la grande église sur la rive du lac. Devant une belle prairie qui descend en pente douce vers le lac. Et puis encore une petite jetée sur le lac très pittoresque.

La couleur de l’eau est aussi spectaculaire que les reflets des montagnes qui se reflètent dans ses eaux.  J’ai voulu en savoir plus sur cet endroit enchanté et je me suis arrêtée à un petit bar toujours en pierre avec une belle terrasse fleurie et j’ai appris que plusieurs maisons, qui ont été rénovées en respectant l’environnement, font partie d’un hôtel, donc on peut y louer des chambres. Pour passer des vacances dans cet endroit, il faut vraiment se détendre entre les belles promenades, la pêche dans l’étang, où l’on me dit qu’il y a beaucoup de truites et les excursions dans les endroits proches qui me disent très intéressantes.

Déjà en 1260, nous avons des nouvelles de ce petit village, en 1500, l’église était un oratoire avec un petit hospice où les nécessiteux et les malades cherchaient refuge. En 1600, la structure a été restaurée et est devenue l’église que nous voyons encore aujourd’hui, dédiée à S. Jacopo, dont la fête est célébrée le 25 juillet. Le clocher n’a été ajouté que vers 1800. Jusqu’à l’après-guerre, le village était plus grand que ce que nous pouvons voir maintenant et il n’y avait pas de petit lac, mais un ruisseau.

En 1948, le barrage hydroélectrique qui forme aujourd’hui le lac a été construit, mais certaines maisons, le moulin et le pont qui traverse le cours d’eau ont été submergés et lentement après ces années, des problèmes de stabilité pour le village sont nés en raison des grandes excursions quotidiennes de la compagnie d’électricité qui avait construit le barrage. Des problèmes qui ont été résolus au fil des ans, mais à ce moment-là, les gens avaient complètement abandonné le village. Jusqu’en l’an 2000, où cette petite ville a fait l’objet d’un projet de rénovation globale qui vise à faire revivre ce village unique, qui est aujourd’hui proposé comme un hôtel généralisé accueillant de nombreuses personnes tout au long de l’année. Car si elle est merveilleuse en été, elle est très belle et caractéristique aussi en hiver et aux autres saisons.  Un petit bijou que l’on n’attend pas dans les Alpes Apuanes et qui mérite vraiment une visite.


Laisser un commentaire