Chat Himalayen

La race du chat de l’Himalaya a été créée par l’homme, en fait, c’est un croisement entre le chat persan, dont il a pris les caractéristiques physiques, et le chat siamois, dont il a pris la physionomie qui le caractérise. Il n’est pas originaire de l’Himalaya comme son nom tend à le suggérer, mais ses origines sont plutôt suédoises, du généticien suédois M. Tjbbes.    Son nom, Himalayan Cat, vient de la similarité de la couleur de son pelage avec celui du lapin de l’Himalaya.

Son histoire est unique ; le généticien suédois Tjbbes a commencé à croiser des chats siamois avec des chats à poils longs, en travaillant sur le gène colourpoint qu’il a identifié. Mais la véritable race est née vers les années 50, lorsque l’Américaine Marguerita Goforth a réussi à produire le colorpoint persan tant attendu.

Pour certains, c’est une vraie race, pour d’autres, c’est une sous-race du Persan, à l’exception des yeux bleus et de la coloration du point de couleur, mais c’est toujours une race très populaire en Europe et aux États-Unis.

Caractère du chat de l’Himalaya

Le chat de l’Himalaya a pris un peu de ses deux ancêtres ; du Persan, il a pris le caractère tranquille, du Siamois, il a pris le caractère ludique et sociable. Il aime beaucoup jouer, mais il n’est pas intrusif. Il aime être en compagnie et est aussi un grand parleur, sa voix, typique des siamois est vive mais agréable et se fait souvent entendre en accompagnement de ronronnements.

Il aime être le centre d’attention et être avec les humains. Il ne supporte pas la solitude. Elle est capable de passer des heures et des heures sur les genoux de son humain à être dorlotée. C’est un chat qui préfère la chaleur de la maison aux sorties dans le jardin, qui veut un environnement confortable et calme et qui n’aime pas les changements et les étrangers. En fait, il va courir se cacher lorsqu’une personne qu’il ne connaît pas entre dans la maison.

Il est sociable et vit bien avec les autres animaux. Il aime jouer avec les enfants, à condition qu’ils soient calmes et qu’ils sachent comment se comporter avec eux.

Apparition du chat de l’Himalaya

C’est un chat de taille moyenne à grande, son physique est égal à celui du Persan, donc des traits ronds, des pattes courtes et un corps musclé et robuste.  La tête est ronde, les oreilles petites et bien espacées, les yeux sont spectaculaires, d’une couleur allant du bleu le plus intense au bleu et sont grands et ronds. Le chat de l’Himalaya est de deux types, comme le Persan, c’est-à-dire traditionnel ou avec des traits plus écrasés. La queue n’est pas très longue mais proportionnée au corps et est très épaisse.

Mais la beauté de ce chat est dans sa fourrure. Il a un poil très épais, doux et fin, avec un sous-poil très abondant.  La base du pelage est blanche, seules les extrémités sont colorées (oreilles, visage, pattes, queue). La gorgera est très épaisse. Les points de couleur de son pelage sont nombreux, allant du crème, lilas, chocolat, bleu, marron feu.  Le contraste entre la pigmentation du corps, claire, et les extrémités, sombres, doit être aussi net que possible. Plus le contraste est net, plus le chat a de la valeur.

Santé et soins du chat de l’Himalaya

Dans l’ensemble, l’Himalaya est un chat robuste et durable qui n’a pas de problèmes particuliers de nutrition ou de maladies génétiques. Avoir le museau écrasé comme le Persan peut développer des problèmes respiratoires. En raison de sa tendance à larmoyer, ses yeux doivent toujours être maintenus propres pour éviter les infections. En ne faisant pas beaucoup d’exercice, ce chat a tendance à prendre du poids et il est donc nécessaire de suivre un régime alimentaire bien équilibré pour rester en forme.

Il est très important de prendre soin du poil de ce chat, il doit être brossé et peigné tous les jours pour éviter la formation de nœuds et il est également bon de se laver tous les 15 à 20 jours avec un shampoing et un après-shampoing spécifiques. Typique des Persans, ce chat a tendance à perdre beaucoup de poils.


Laisser un commentaire