Recettes et plats typiques de Sardaigne

La cuisine traditionnelle sarde est une cuisine pauvre mais très savoureuse. Typiquement la terre bien qu’il n’y ait pas de pénurie de plats de poisson étant une île, mais il est axé beaucoup sur la viande, en particulier le porc. Nous parlerons dans cet article du pain traditionnel sarde, du pain CARASAU, connu sur le continent et en effet connu dans de nombreuses régions du monde. En apéritif, le MAZZAMURRO qui est cuit dans toute l’île où vous faites différentes variantes et panADAS, une sorte de petits gâteaux frits savoureux qui, selon l’endroit sont farcis différemment. Et en dehors des premiers plats qui sont autant que de ne pas mentionner le célèbre cochon sarde nous allons appelé PORCEDDU qui est la recette qui reflète le plus la cuisine sarde dans le monde. Il ne manque pas de plats de poisson comme la morue avec sauce aux noix et des bonbons typiques.

PAIN CARASAU

La recette originale sarde est celle d’un pain sans tache, pétri avec de l’eau, de la farine de blé ou de farine d’orge, croquant et léger, avec des disques minces, car c’est aussi ce qu’on appelle du papier à musique parce qu’ils ont roulé comme du papier à musique. Il a été conservé pendant une longue période inaltéré et a été principalement utilisé pour le tremper dans l’eau, le bouillon ou le lait. Selon la tradition, c’est le pain typique des bergers et des marins. Il a été consommé de préférence avec de la chèvre ou du fromage de brebis ou avec du fromage cottage. Une chose curieuse est que le papier à pain CARASAU a été utilisé comme un plat, qui pendant le repas, a été mangé peu à peu avec le companatic.

Nécessaire pour CARASAU PANE

Pour faire PANE CARASAU vous avez seulement besoin de deux ingrédients:

  • farine de blé dur
  • Eau

C’est pourquoi les doses sont faites au moment où nous décidons combien de feuilles à faire.

Préparation du PANE CARASAU

Pétrir la farine avec seulement l’eau, si bien que vous obtenez une pâte plutôt cohérente et lisse de soude.

La pâte est aplatie à l’impunion jusqu’à ce qu’elle soit réduite à des feuilles de forme circulaire très minces. Ces disques doivent donc être fermentés les uns des autres par des draps en lin, tous recouverts d’un tissu de laine. Après quelques heures, ils doivent être cuits dans un four déjà chaud, attendre jusqu’à ce qu’ils rechargent, les retirer du four, les ouvrir tout autour des bords avec un couteau pointu, puis les mettre les uns sur les autres pour refroidir. Remettre enfin au four pour les faire dorer et les faire rôtir.

C’est la recette originale sarde comme il était autrefois fait, maintenant malheureusement avec le goût moderne a changé à l’ajout de levure ou de sel lui faisant perdre la caractéristique de l’uni.

MazzaMURRO démarreur

Nécessaire pour le démarreur MAZZAMURRO

  • 800 grammes de pain rassis
  • 500 grammes de sauce tomate
  • lait, fromage frais, fromage frais râpé et sel juste assez.

Préparation de LA MAZZAMURRO

Après avoir coupé le pain rassis en tranches, le tremper dans le lait et l’disposer dans un plat allant au four en couches, entrecoupé de sauce tomate, de fromage pecorino râpé et d’une pincée de sel.

Placer le sol de cuisson dans le four déjà chaud à 180 degrés pendant cinq minutes, puis servir chaud.

PANADAS, EN

Nécessaire pour PANADAS

  • 600 grammes de farine
  • 160 grammes de saindoux
  • 600 grammes de fromage pecorino frais
  • quelques feuilles de menthe fraîche
  • sel, huile à frire juste assez

Préparation DE PANADAS

Pétrir la farine avec du saindoux sur un pain plat, avec un peu d’eau chaude et une pincée de sel. Il doit s’agir d’une pâte lisse et compacte qui doit être reposée recouverte d’un chiffon pendant au moins une heure.

Pendant ce temps, préparer la garniture en râpant le fromage frais dans un bol et en ajoutant les feuilles de menthe hachées avec vos mains.

Aplatir la pâte avec le rouleau à pâtisserie et préparer de nombreuses feuilles minces d’environ 8 -10 centimètres de diamètre. Avec le remplissage faire des boules pas trop grand pour écraser et jeter au milieu de la moitié de la moitié des feuilles. L’autre moitié est utilisée pour fermer. Soud les deux parties maintenant avec un rouage.

Dans une poêle assez grande, chauffer l’huile de graines et juste en dessous de la température faire frire le panADAS, pendant quelques minutes en les tournant à mi-cuisson.

FAVATA SARDA

C’est l’un des premiers plats traditionnels sardes qui a été généralement cuit pour les graisses jeudi.

Nécessaire pour FAVATA SARDA

  • 300 grammes de haricots secs
  • 250 grammes de saucisse sarde
  • 300 grammes de chou ou de chou
  • 40 grammes de tomates séchées
  • un tas de fenouil sauvage
  • 250 grammes de croûte de porc
  • un oignon
  • une carotte
  • une côte de céleri
  • une gousse d’ail
  • tranches de pain grillé
  • monte juste assez

Préparation de la SARDA FAVATA

Trempez les haricots de la veille. Le lendemain, tailler la peau et dans une très grande casserole avec environ 3 litres d’eau. Cuire à feu très doux avec la casserole dans la poêle, en ajoutant la viande coupée en morceaux, les feuilles de chou tomates hachées et les odeurs hachées. Cuire environ une heure et ajouter le fenouil sauvage une fois cuit, en le laissant cuire seulement 5 minutes. : Le plat traditionnel est laissé refroidir complètement pendant quelques heures.

Avant de l’apporter à la table, chauffer sur le feu, déposer les tranches de pain grillé sur le fond des bols, puis verser sur la soupe et servir chaud, accompagné au goût avec du fromage pecorino râpé.

CICIONES, ALABAMA

Les CICIONES sont des boulettes typiques de la province de Sassari.

Nécessaire pour CICIONES

pour les boulettes:

  • 500 grammes de semoule
  • une pointe de poudre de safran

pour la sauce

  • 400 grammes de viande hachée de porc ou de veau
  • 100 grammes de saindoux haché
  • un petit oignon haché
  • 600 grammes de tomates hachées
  • poivre, sel et fromage pecorino râpé au besoin

Préparation des CICIONES

Pétrir la farine de semoule avec une pincée de sel et le safran dissous dans une cuillère à soupe d’eau chaude sur une planche à pâtisserie. Ajouter beaucoup d’eau à la pâte jusqu’à obtenir un mélange lisse et compact d’une certaine consistance. Avec les doigts travaillés des morceaux de cette pâte pour obtenir des cylindres minces, environ la moitié d’un doigt, à couper en morceaux d’environ un centimètre de long.

Pendant ce temps, préparer la sauce en mettant sur le feu une casserole (mieux si de tesson), le saindoux finement haché dans lequel faire dorer l’oignon haché. Ajouter la viande et après environ 30 minutes de cuisson à feu doux ajouter la pulpe de tomate. Ajuster le sel et le poivre et cuire encore 20 minutes.

Pendant ce temps, faire cuire les ciciones dans beaucoup d’eau salée et servir assaisonné avec de la sauce à la viande et une pincée de fromage pecorino râpé.

Maialetto sarde ou PORCEDDU

Le cochon sarde let’s ou PORCEDDU est selon la tradition sarde un petit cochon qui prend encore du lait de la mère, de sorte que, en règle générale ne dépasse pas 5 ou 6 kilogrammes.

La cuisson du porcelet, implique un véritable rituel fait d’une attention particulière, selon les coutumes traditionnelles. Par exemple, déjà pendant l’abattage, lors de l’extraction des intérieurs, le sang est conservé. La tordeuse externe doit être rapidement dissous au feu, en prenant soin de ne pas brûler les cits. Le sang conservé est utilisé pour graisser et nettoyer le porcelet. La brochette idéale est faite de bois ainsi que les bois utilisés pour le feu sont spéciaux. Le genévrier, le myrte et la feuille de laurier, sont recommandés pour mieux aromatiser les viandes.

Nécessaire pour faire PORCEDDU à la broche

  • un cochon de lait de 5 ou 6 kilogrammes
  • un peu de saindoux
  • monte juste assez.

Préparation de PORCEDDU à la broche

Le porcelet doit être cuit très lentement parce qu’après l’avoir collé dans la broche, il doit être placé à environ 2 mètres du feu vivant. Pendant la cuisson, le porc doit être graissé avec le saindoux, ce qui fait la graisse à partir de tranches préalablement chauffées. Saler seulement au début de la cuisson et à la fin. Après que la viande est dorée et puis il commence à cuire, puis après quelques heures à partir du début, approchez la brochette en la plaçant près du gril, après l’avoir saupoudrée de cendres. Le porcelet cuirea à la perfection en prenant une couleur rouge brun et en brunissant la tordeuse extérieure. Il doit être consommé chaud, tranché et avec de la toine.

SpinU de porc

Requis pour le porc SPINU

  • 1 kilogramme de côtelettes de porc hachées
  • 2 gousses d’ail, hachées
  • une cuillère à soupe de persil haché
  • 3 feuilles de laurier
  • deux verres de vin blanc sec
  • 300 grammes d’olives noires
  • huile d’olive, sel et poivre, juste assez

Préparation du porc SPINU

Peler les olives et les couper en morceaux très fins. Dans une casserole, faire dorer les côtelettes de porc hachées avec quelques cuillères à soupe d’huile d’olive. Juste doré ajouter l’ail haché et le persil et les feuilles de laurier en morceaux. Mettre le sel, le poivre et le vin blanc qui s’évapore complètement à feu doux et la chair des olives. . Terminer la cuisson en ajoutant un peu d’eau si nécessaire. Cela prendra environ une heure. Avant de retirer du feu, retirer le sel et le poivre et servir très chaud.

Une seconde de poissons vraiment spéciaux

Morue avec sauce aux noix

Nécessaire pour la morue avec la sauce aux noix

  • kilogrammes 1 de morue
  • 2 gousses d’ail, hachées
  • 130 grammes de noix de Grenoble
  • une cuillère à café de persil haché
  • huile d’olive, sel et poivre juste assez

Préparation de la morue avec sauce aux noix

La morue est presque partout prête et trempée et il est conseillé d’utiliser le prêt car le processus avec la morue assaisonnée est assez long.

La morue déjà trempée est coupée en morceaux rectangulaires qui ne sont pas trop gros.

Dans une casserole, faire revenir l’ail haché et le persil dans l’huile. Dès que l’ail est doré, ajouter les morceaux de morue, ajuster le sel et le poivre et laisser mijoter, en retournant les morceaux de temps en temps. À environ les trois quarts de la cuisson, ajouter les grains de noix que vous avez hachégrossièrement, remuer et terminer la cuisson. Cette recette est préférable au goût presque tiède.

Passons aux bonbons

SEADAS OU SEBADAS

Ces bonbons sont des douceurs typiques de la vie pastorale au souvenir du retour de la transhumance. Ce sont des spécialités de nuremberg. Ils sont très faciles à faire, mais vous devez commencer la préparation au moins la veille, si vous avez du fromage frais déjà aigre. Dans le cas contraire, le fromage frais doit être enveloppé dans un telo et laissé au repos dans une assiette pendant au moins deux jours. Il est temps de s’acidifier.

Requis pour SEADAS OU SEBADAS

Pour les pâtes

  • 600 grammes de farine
  • 60 grammes de saindoux
  • une pincée de sel

Pour le remplissage

  • 600 grammes de fromage frais déjà aigre
  • 30 grammes de semoule
  • le zeste d’un citron ou d’une orange
  • huile d’olive pour la friture.

Pour adoucir

  • millefleurs de miel ou fraise

Préparation DE SEADAS OU SEBADAS

Dans une casserole, faire fondre le fromage avec un peu d’eau chaude, ajouter le sel et le zeste de citron râpé.

Remuer toujours pour obtenir une sauce plutôt liquide à laquelle la semoule est ajoutée à sécher. Cuire à nouveau jusqu’à ce que l’eau soit entièrement réabsorbée et que le fromage ait créé une crème épaisse. Avec cette crème faire des disques d’environ 4 – 5 centimètres de diamètre et un centimètre de haut. Ces disques doivent être conservés pendant une journée séparés par des serviettes ou des chiffons, dans le réfrigérateur.

Préparer la pâte maintenant en travaillant la farine avec très peu d’eau salée à laquelle nous allons ajouter du saindoux, Dès que la pâte est ferme et lisse emballer de nombreux disques minces au centre de laquelle mettre les disques de fromage. Couvrir d’un autre disque de pâte et bien fermer les deux extrémités. Faire frire le SEADAS maintenant dans beaucoup d’huile d’olive. Dès qu’ils sont dorés des deux côtés, retirez-les de l’huile et séchez-les sur du papier essuie-tout. Couvrir les gâteaux au miel et servir chaud.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :