Star Trek – Deep Space Nine

C’est cette série, la seule de Star Trek, qui, au lieu d’un vaisseau spatial, a été entièrement réalisée sur une station spatiale. Elle n’a pas eu un départ heureux, étant donné qu’elle a été diffusée presque en même temps que la série Next Generation puis Voyager, et de nombreux fans de la série ont d’abord été déçus qu’elle ne se soit pas déroulée sur un vaisseau spatial. Mais à long terme, cela a été récompensé, en fait après les premiers épisodes, les choses ont changé et cette série a été très populaire. De nombreuses innovations ont été apportées, tant pour le décor que pour les personnages qui ont caractérisé cette série.

Un peu d’histoire de cette station spatiale. Elle est située près de la planète Bajor, qui se trouve juste à la frontière entre l’espace de la Fédération des planètes unies et l’espace cardassien qui a construit cette station. Après l’occupation de la planète par Cardassia et une guerre sanglante, les rebelles bajorans ont réussi à chasser les Cardassiens, prenant également possession de la station spatiale. Ils ont alors demandé le soutien de la Fédération, et tout en restant sous la juridiction bajorane, Banjamin Sisko, un officier de la Fédération, a été nommé à la tête de la station spatiale. Peu après son inauguration, le vortex qui communique avec un autre quadrant de la galaxie a été découvert. Une fois que la station spatiale a été déplacée à l’entrée du tunnel, elle est devenue un important nœud de communication entre les quadrants. La station spatiale est très grande. Il se compose d’un anneau extérieur qui sert de station d’amarrage pour les vaisseaux spatiaux, d’un anneau intérieur où se trouvent les quartiers du personnel et des visiteurs, et d’une partie centrale, contenant une promenade avec les différents locaux commerciaux, le centre de commandement et le réacteur principal. Avec la découverte du vortex, il devient un port d’échange entre les quadrants, mais malheureusement le tunnel amène aussi des ennemis très dangereux dans le quadrant de la station.

Contrairement aux autres séries Star Trek, qui étaient presque exclusivement épisodiques, c’est-à-dire que chaque épisode avait son propre début et sa propre fin, cette série a préféré les épisodes à plus longue durée, racontant également les histoires du personnel de la station, ce qui a permis de relier les différents épisodes entre eux. Au début, le public n’aimait pas cela, trop friand de voir un épisode commencer et se terminer, mais c’est ce qui a fait de la série l’une des plus suivies. C’est la première série non conçue par Roddemberry, malheureusement décédé en octobre 1991, laissant le relais à Rick Berman et Michael Piller qui avaient une autre vision de Star Trek. Tout en laissant derrière eux les valeurs qui distinguaient la série précédente, ils ont introduit et approfondi des thèmes jamais traités en profondeur par d’autres séries, comme le racisme, la sexualité, la politique et surtout la religion.

Parlons maintenant des personnages qui sont nombreux et très importants, tant pour l’intrigue de l’histoire qui se déroule dans la station spatiale tout au long de ses épisodes, que pour le personnage et le contexte dans lequel chacun d’eux évolue. Le capitaine Benjamin Sisko, qui commande la station spatiale, y est arrivé avec son fils Jake et pendant les 7 années où se déroule l’histoire de Deep Space Nine, il a un rôle non seulement de commandant, mais aussi d’émissaire des prophètes, qui sont les dieux du peuple de Bajor, et c’est pourquoi il est si bien accueilli par la population. Il est déterminé, mais très humain, parfois à tort, mais il n’a aucun problème à l’admettre. Il est très apprécié des officiers de la station, et après les premiers temps difficiles, où il est très renfermé sur lui-même, ayant perdu sa femme à la guerre, il retrouve peu à peu la volonté de vivre qu’il avait perdue, un avancement de carrière et même un nouveau compagnon. En cela, un personnage unique l’aide beaucoup. Elle est Jadzia Dax, un officier scientifique, qui appartient au peuple Trill. Elle porte en elle un symbiote qui a vécu sept vies. La caractéristique de ces symbiotes est qu’une fois que le corps qui les accueille meurt, ils sont introduits dans un autre corps et continuent à vivre, ayant en eux les souvenirs et les expériences de toutes les vies passées.  Il a donc un caractère mal défini, résultat de tous les héritages acquis précédemment, c’est donc une personne scrupuleuse, fiable mais aussi contradictoire. Il aide beaucoup le commandant Sisko dans ses missions, même s’il n’est pas toujours d’accord avec lui et n’hésite pas à le faire savoir. Le commandant Sisko la connaissait déjà quand elle était dans le corps de Curzon, qui était son hôte précédent, mais qui était un homme et avait une profonde amitié pour lui.

A son arrivée à la station, le capitaine Sisko se heurte souvent à Kira Nerys, qui est bajorane et qui est l’officier de liaison entre le gouvernement bajoran et la fédération. Il ne s’adapte pas très bien aux protocoles stricts de la Fédération des planètes unies et a peur de passer d’une tyrannie, celle de Cardassia, à une autre, celle de la Fédération. Mais le capitaine Sisko la convaincra du contraire, et elle gagnera peu à peu votre confiance inconditionnelle et deviendra l’un de vos meilleurs éléments.  Odo, qui est sur la station, est aussi un personnage unique. C’est un métamorphe, ce qui signifie qu’il peut changer sa forme humanoïde en n’importe quoi. Il était déjà sur la station à l’époque des Cardassiens et devient une aide précieuse pour le capitaine, l’aidant à maintenir l’ordre sur la station. Un ordre souvent chaotique à cause d’un autre personnage particulier, un Ferengi, qui tient le bar de la gare, avec les ponts holographiques, qui loue et les différents jeux.  C’est Quark, au départ un Ferengi classique, qui ne voit que le profit et se soucie de tout le reste. Mais au fil du temps, on découvre en lui, très profondément, une veine d’altruisme et de bonté. Ce qu’il essaie cependant, en bon Ferengi, de ne pas montrer. Il y a d’autres personnages qui méritent au moins d’être mentionnés, comme le Dr. Bashir, Wolf, le Klingon, que nous avons également trouvé dans The Next Generation, le tailleur de la station, Garac, le seul « bon » Cardassien de la galaxie, et O’Braian également en tant que Wolf, officier du Capitaine Picard. D’autres personnages mineurs mais récurrents rendent l’histoire qui se développe au cours des 7 saisons passionnante. Il ne manque pas une guerre acharnée qui vient du quadrant au-delà du vortex, une guerre sanglante qui mettra à l’épreuve la Fédération, Bajor et même Cardassia, mais qui affectera tout le quadrant Alpha et permettra aussi à d’étranges alliances de l’emporter sur les assaillants.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :